Skip to main content

Être artiste, c’est aussi être confronté à un tas de documents administratifs et de contrats selon les partenariats que l’on parvient à établir. Contrat d’édition, de distribution, d’artiste ou de licence…Ceux-ci lient l’artiste et la structure avec laquelle il signe pour défendre son projet et ont une valeur juridique importante.

Contrat d’artiste et contrat de licence : quelle différence ?

Lorsqu’un artiste signe sur un label, il signe dans la très grande majorité des cas soit un contrat d’artiste, soit un contrat de licence.

  • Le contrat d’artiste : gestion à 360° de la carrière d’un artiste, il cède une partie des droits d’exploitation et propriété intellectuelle
  • Le contrat de licence : gestion plus réduite des missions, il cède une partie des droits de fabrication, de production et de commercialisation

Bien que le contrat d’artiste ait longtemps été le plus courant, aujourd’hui c’est le contrat de licence qui est le plus utilisé, laissant à la charge de l’artiste de nombreux aspects du développement de sa carrière… D’où l’importance de se considérer comme un entrepreneur !  

Tout le monde ne peut pas être juriste, mais il est important de prendre ces contrats au sérieux : n’hésitez pas à demander conseils à des professionnels avant de signer quoi que ce soit !

Et pour plus de conseils ? Rejoins-nous sur le compte Instagram de l’Agenda des artistes !